Dépression, anxiété, comportements impulsifs, … et si la santé mentale de nos enfants dépendait de la qualité de leur sommeil ?

Après avoir réalisé une enquête qui démontrait les liens entre le manque de sommeil et l’obésité infantile chez nos jolies têtes blondes, les chercheurs de l’Université de Warwick ont décidé cette année de se pencher sur les liens qui pourraient également exister entre le manque de sommeil et la santé mentale des enfants. 

Sommeil et activité cérébrale chez l’enfant

Afin de pouvoir étayer et argumenter leurs propos, les chercheurs de l’Université de Warwick ont utilisé les données de 11 000 enfants, âgés de 9 à 11 ans, afin de pouvoir examiner de plus près la relation entre la durée, la qualité du sommeil et la structure du cerveau. 

Au final, les résultats liés à la dépression, l’anxiété, les comportements impulsifs et les mauvaises performances cognitives chez les enfants ont été associés et expliqués par une durée de sommeil plus courte. En effet, “le score total des problèmes de comportement pour les enfants avec moins de 7 heures de sommeil était de 53% plus élevé en moyenne et le score cognitif total était de 7,8% plus bas en moyenne que ceux ayant dormi entre 9h et 11h“.

Avec cette étude les chercheurs de l’Université de Warwick ont également démontré que chez les petits-dormeurs, certaines zones du cerveau sont directement impactées puisqu’elles ont des volumes inférieurs à la moyenne. C’est notamment le cas du Cortex Orbitofrontal et Préfrontal (zones du cerveau qui prennent les décisions, qui gèrent les émotions,…), du Lobe Temporal (vision, mémoire, audition, …), du Précuneus et du Gyrus Supramarginal. Des zones qui sont évidemment importantes pour le développement mental des enfants, des zones déterminantes dans la vie de tous les jours. Si le sommeil touche directement ces zones du cerveau, cela se remarque évidemment au quotidien avec des enfants qui n’arrivent pas toujours à gérer leurs émotions, qui n’arrivent pas à se concentrer à l’école, … 

Le sommeil des enfants

Ces nouveaux résultats démontrent encore une fois l’importance du sommeil pour les enfants. Le sommeil est déterminant pour la croissance physique de nos petits bouts de chou mais également pour leur activité cérébrale. En effet, les différentes phases de sommeil sont des processus actifs qui soutiennent la réorganisation des circuits cérébraux. Il est donc primordial que les enfants aient un sommeil de qualité en quantité suffisante. 

Concernant les heures de sommeil, l’OMS rappelle chaque année les heures de sommeil nécessaires pour chaque tranche d’âge. 

  • Moins de 1 an : 14 à 17 heures de sommeil 
  • De 1 à 2 ans : 11 à 14 heures de sommeil 
  • De 3 à 4 ans : 10 à 13 heures de sommeil 

“La quantité de sommeil recommandée pour les enfants de 6 à 12 ans est de 9 à 12 heures. Cependant, les troubles du sommeil sont fréquents chez les enfants et les adolescents du monde entier en raison de la demande croissante de temps à l’école, de l’utilisation accrue du temps d’écran et d’activités sportives et sociales.“ En effet, de nombreux enfants ne profitent pas aujourd’hui des heures de sommeil dont ils auraient besoin parce qu’ils n’arrivent pas à s’endormir, parce qu’ils sont trop agités la nuit, … Entre insomnies, réveils nocturnes, terreurs nocturnes, cauchemars, … les enfants souffrent eux aussi de troubles du sommeil. 

Aujourd’hui, il est donc primordial de pouvoir les aider à retrouver un sommeil réparateur. L’important reste donc de rééduquer ceux qui ont pris pour habitude de se coucher tard, de manger des sucreries dans la soirée ou de regarder la télévision pour s’endormir. 

Quelques conseils pour mieux dormir

On le sait bien, les enfants ont souvent du mal à dormir. Les nuits sont perturbées, le coucher est difficile et les parents subissent également ce manque de sommeil. Mais il existe quelques conseils de base à mettre en pratique le plus rapidement possible pour que les enfants puissent profiter pleinement de leur nuit.

Pour commencer : 

  • Limiter les boissons sucrées le soir qui ont tendance à exciter les petits. 
  • Avoir une activité physique régulière afin de se dépenser et de se défouler la journée 
  • Dîner sainement et au moins 2h avant d’aller au lit.
  • Interdire l’utilisation des écrans avant d’aller au lit (au moins 2h avant d’aller se coucher). 

Ensuite, il faut pour les plus jeunes, instaurer une routine de sommeil. Cela signifie : 

  • Aller se coucher et se réveiller à des heures régulières 
  • Mettre en place une routine : “mettre son pyjama, se laver les dents et le visage, boire un verre d’eau, faire pipi et au lit.“ (avec cette routine l’enfant se prépare mentalement à aller au lit) 
  • Instaurer un rituel au coucher, comme l’histoire du soir. Une petite histoire racontée par maman ou papa avant d’aller au lit et votre enfant passera une nuit plus apaisée. 

Chaque enfant est évidemment différent et pourra se créer sa propre routine de sommeil, mais il est primordial de suivre a minima les conseils de base pour une bonne nuit de sommeil.